Cours à distance

Procédure pour les cours à distance de traduction littéraire

Il s’agit d’une formation « à la carte » qui vous permet de démarrer quand vous le souhaitez dans l’année civile. Le cycle comprend deux « années » mais attention: ici « année » ne signifie pas « douze mois » mais correspond au niveau (premier et deuxième niveau).  Chaque niveau propose un nombre d'exercices tournant autour de 10 et comportant chacun de 5 à 8 pages, selon la difficulté (les textes de prose difficile ou de poésie seront plus courts, ceux de théâtre plus longs). Chaque niveau peut être bouclé sur la durée de votre choix; aucun délai n’est imposé dans cette formation, l’étudiant y travaille à son rythme.

Dès que votre inscription est validée, vous recevrez une série de textes à traduire ; vous traduirez un texte à la fois et en principe vous attendrez la correction de l’un pour envoyer le suivant que vous aurez revu à la lumière des critiques du précédent, et ainsi de suite. En général il faut compter de 15 jours à 1 mois entre le moment où l’exercice vous est envoyé et celui où vous remettez votre traduction. Vous pouvez bien sûr accélérer le rythme. Vous recevrez également une liste d’ouvrages théoriques sur la traduction qui alimenteront votre réflexion sur la pratique mais qui ne supplanteront jamais celle-ci. Vous seront envoyés également quelques articles pointus et formateurs

Votre traduction sera soumise à son promoteur et corrigée par lui dans le détail, avec critiques aussi « objectivantes » que possible et moult commentaires, ce qui aura pour effet d'attirer votre attention sur vos faiblesses personnelles et sur les erreurs « classiques ». (A noter que tous les correcteurs comptent parmi les meilleurs professionnels et surtout qu’ils sont les traducteurs « officiels » des textes qu’ils proposent).

Votre version traduite ne pourra excéder 7 pages. Si vous travaillez vite et souhaitez plus d’exercices que prévu par niveau, il y aura un supplément de droits à régler pour « l’année » en cours.

Normalement tous les genres vous sont proposés au cours de la formation: fiction (roman, nouvelle, poésie, théâtre, récits biographiques), ou essais (philosophie, sociologie, anthropologie, histoire etc.). Vous pouvez cependant cibler votre formation (de préférence au second niveau) en spécifiant les genres souhaités.

L'avantage de cette procédure par rapport aux ateliers "live" est que les traductions proposées sont beaucoup plus longues (vous traduisez donc plus de lignes en une « année »), et que ce sont vos fautes personnelles qui sont mises sous la loupe. Le désavantage, c'est bien sûr l’absence des échanges directs qui sont l’apanage de l’atelier. Il vous est cependant loisible d’entrer en contact avec le correcteur par mail, par téléphone ou même par Skype. Ceci dit, tout échange écrit ou tout envoi de textes doit passer par le CETL (par mail) qui centralise la formation. Le suivi de chaque niveau sera consigné dans un « tableau » que vous tiendrez vous-même à jour.

L’inscription aux cours à distance vous donne également le droit de participer à tous les séminaires théoriques dispensés à Bruxelles et à trois ateliers de traduction.

Au bout d'une « année », vous devrez passer un examen pour accéder au second niveau (note minimale: 12/20). A la fin de la seconde « année », nouvel examen, mais cette fois, la note exigée pour la réussite est 14/20. Elle vous permettra de passer à la rédaction du mémoire (les informations détaillées suivront en temps utiles). Un laps de temps maximal de trois années est prévu pour cette troisième phase. Le droit d’inscription est le même que pour les deux premiers niveaux mais couvre les trois années. Ce mémoire est fait sous la houlette d’un spécialiste de votre choix. Il fera l’objet d’une soutenance devant un jury de spécialistes, au nombre desquels un représentant de maison d’édition. La formation est sanctionnée par un diplôme qui mentionnera les noms de tous vos formateurs: la liste de ces professionnels qui vous reconnaissent et vous acceptent dans la corporation constitue la meilleure recommandation qui soit auprès des futurs éditeurs.

Comment s’inscrire ?

  • Envoyer un C.V. à jour permettant de vérifier si vous avez le profil requis (diplôme universitaire en « Philosophie et lettres » (langues, linguistique, art, histoire, journalisme, sociologie, sciences humaines en général). Si vous n’avez pas les titres requis, vous devrez vous soumettre à un test d’aptitude.

  • Pour vous inscrire ensuite : renvoyer le B.I. complété et: verser le montant des droits à régler, soit 2 500 euros (par année)

Le nom mentionné sur le virement doit correspondre à celui indiqué sur le bulletin d'inscription. Mentionner également la section choisie et le niveau (premier ou second)

(Le règlement des droits peut être éventuellement échelonné si la demande est accompagnée de motifs valables, mais dans tous les cas le premier versement ne sera pas inférieur à 1 250 euros.)

N.B. : comme c’est le cas pour toute inscription universitaire, le remboursement des droits versés ne pourra être réclamé en aucun cas : le montant viré doit être considéré comme la promesse formelle d’un engagement sérieux dans la formation à long terme.